Une tendance long terme

Or, un break de droite de tendance, surtout lorsqu’il est intermédiaire dans une tendance long terme orientée dans le même sens, n’est jamais que la manifestation des investisseurs traditionnels qui, grâce à http://www.abacibiz.com/broker-forex/etoro.html, misent sur le titre parce que l’entreprise est performante… blablabla, il est inutile de chercher une quelconque théorie ici ou sur http://www.charlesdereeper.com/igmarkets_mon_avis_sans_pipo_commercial.html. Le fait est là. Une action qui break à la hausse une droite de tendance baissière alors que l’indice de référence est en tendance baissière, ne plonge pas dans les mêmes proportions. Elles résistent mieux à la tendance générale du marché. Et inversement. Un titre qui déclenche un signal de vente (pour être plus précis, il s’agit de moyenne de titres) profitera largement de la baisse de l’indice de référence et ne sera que partiellement pénalisé dans le cas d’une hausse de l’indice de référence. Encore une fois, dans les faits, il s’agit de moyenne. Par exemple, sur dix titres qui déclenchent des signaux baissiers en période de hausse de l’indice de référence, environ cinq vont stabiliser les cours sans déclencher le stop de pertes en rachat tandis que les cinq autres vont toucher ce stop de rachat. Au total, le béta est favorable pour l’ensemble des titres.... la suite ++

Tendance

Et la mécanique de ce phénomène se met en place dans ma tête. En effet, rappelons que la base de la technique des droites de tendance repose sur l’utilisation d’un ratio gains moyens contre pertes moyennes proche de 2, pour cela voir innate pharma. Cela signifie alors qu’il est possible de bâtir un portefeuille de type delta neutre (l’évolution du portefeuille s’affranchit de l’influence de l’indice de référence). Reprenons. Puisqu’un signal issu des droites de tendance génère du béta positif et qu’en même temps, la gestion du capital impose de couper les pertes à 5% et de laisser courir les gains jusqu’à 11%, mécaniquement, que le CAC 40 monte ou baisse, cela n’influence plus le résultat du portefeuille.... la suite ++